Identification

Identité

Présentation

Antananarivo est l’origine de l’antenne d’Antsirabe. Elle fait d’abord tronc commun dans la plaine de l’Ikopa avec la ligne pour Tamatave sur 5 km. C’est à la gare de Sonierana que la séparation se fait pour desservir les quartiers Sud de la métropole.

La ligne franchi ensuite l’Ikopa son gros aflluent l’Isaony, puis évolue en un trajet accidenté entre le massif de l’Imerina et celui de l’Ankaratra, qui s’étendent des abords d’Antananarivo à ceux d’Antsirabe et culminent à plus de 2 000 m. La voie utilisent de nombreux ouvrages d’art, ponts et viaducs, d’abord quelques affluents de l’Ikopa puis des affluents de l’Onive. Le trajet est pittoresque. L’absence de grandes dénivellations a grandement facilité sa construction. Quelques tunnels sont présent sur le parcours.

Les pincipales gares sont :

  • Ambatofotsy (km. 21 d’Antananarivo)
  • Behenjy (km. 41)
  • Ambatolampy (km. 67) la plus importante station du trajet
  • Ambohimandroso (km. 83)
  • Ampitatafika (km.93)
  • Ilempona (km. 102) qui précède le franchissement de la rivière Ilempona affluent de l’Onive que la voie ferrée remonte

Sambaina (km. 125) à l’altitude de 1 738 m point le plus élevé de toutes les lignes de Madagascar. Gare implantée sur le seuil de partage des eaux descendant par le Mangoro à l’Est vers l’Océan Indien, et à par le fleuve Tsiribihina à l’ouest vers le canal du Mozambique.

La ligne descend le haut bassin du Sahataio, sous affluent, par la Manandona, de la grosse Mania, une des rivières donnant naissance au fleuve Tsiribihina, et dessert Andranomamelatra (km. 143) pour atteindre Antsirabe (km. 158) son terminus SCHEMA

En 1912 l’idée de la deuxième antenne du TCE a pour objectif de délester le trafic routier qui atteint 2 244 tonnes en 1910 en desservant le plateau de l’Imerina, zone fertile et relativement peuplée. La guerre de 14 avec ses problèmes de ravitaillement en matériaux de construction, et notamment de rails, ralenti le métrage de ligne posée. Tandis que l’abondante main d’oeuvre favorise favorise le chantier et ses nombreux ouvrages d’art. Le tronçon Antananarivo -Ambatofotsy est terminée en 1917. Suite à la grippe espagnole de 1919 qui décime 26.000 des 27.400 hommes du chantier, des réquisitions sont menées dans le district d’Antsirabe, sous le nom de « telopolo andro ». La reprise de livraison de rail en 1921 permet d’ouvrir l’extension jusqu’à Ambatolampy la même année. L’achèvement de la ligne jusqu’à Antsirabe se fait en 1923.

Malgré l’économie faite grâce aux travaux forcés, le budget est dépassé de 2,2 millions de francs-or, à cause d’un important gaspillage financier et matériel.

Nom officiel
TA (le)
1 Film disponible dans cette fiche
5 Photos disponibles dans cette fiche
1 Son disponible dans cette fiche
13 Ebooks disponibles dans cette fiche